Pandiani mitraille Paris

Estadio Municipal de Riazor, La Corogne – 07/03/2001 – Deuxième phase de matches de groupe
Deportivo
Deportivo
Pandiani 57, 76, 84 Tristán 60
4 - 3
PSG
  • Okocha 29
  • Laurent Leroy 43, 55
PSG
Retour d'enfer

Walter Pandiani et Diego Tristán offrent un retour d'enfer au Depor.

2000/01

• Auteur de sept buts, Raúl González est devenu le premier joueur à finir en tête du classement des buteurs de l'UEFA Champions League dans deux éditions, après avoir partagé le titre de meilleur buteur avec Mário Jardel (FC Porto) et Rivaldo (FC Barcelona) la saison précédente.

• 63 buts ont été marqués en 16 rencontres lors de la première journée - un record. Jusqu'à la finale entre le FC Bayern München et Valencia CF , 449 buts ont été inscrits, soit une moyenne de 2,86 par match.

• Le RC Deportivo La Coruña était en mauvaise posture pour rejoindre les quarts de finale, mené 3-0 après 55 minutes de jeu contre le PSG. Mais un triplé de Walter Pandiani permettait aux champions d'Espagne de continuer leur parcours.

Le RC Deportivo La Coruña était vraiment mal parti contre le Paris Saint-Germain FC qui menait 3-0 à la 55e minute. Mais un triplé de Walter Pandiani, rentré en cours du jeu, était la solution miracle pour offrir une victoire 4-3 aux Espagnols.

Tout avait débuté à la pause. Après un tir dévié de Jay-Jay Okocha et une superbe frappe de Laurent Leroy, l'entraîneur du Depor Javier Irureta ne parlait pas à ses joueurs. "Dans les cinq ou six premières minutes de la pause, j'ai laissé mes joueurs dans le silence le plus total", explique-t-il. "Cela leur a donné le temps de penser à leur prestation et de commencer l'analyse de leur match. Ensuite, il me restait quelques minutes pour parler du match et j'ai expliqué pourquoi nous devions nous battre pour gagner."

Cela n'a pas fonctionné immédiatement puisque Leroy portait le score à 3-0 après la pause, mais les joueurs captaient le message au terme de 27 minutes de folie offensive qui amenaient quatre buts. Une tête rageuse de Pandiani à la 57e minute remettait les Espagnols sur la bonne voie puis une tête de Diego Tristán trois minutes plus tard (la première fois qu'il touchait le ballon) pour faire 3-2. Le Riazor poussait pour tenter de passer le Groupe B en compagnie du Galatasaray AŞ.

À 14 minutes de la fin, Pandiani profitait d'une relance de Roy Makaay avant de donner l'avantage au Depor d'une nouvelle tête à six minutes de la fin, sur corner. Le PSG voyait ses espoirs de quart de finale anéantis, le Depor prenait la deuxième place sachant qu'un point suffirait sur la pelouse de l'AC Milan la semaine suivante. Et les Espagnols n'ont pas déçu.

Stars

  • Pandiani

    Puissant attaquant très fort dans les airs, Pandiani faisait le plus souvent penser à un bulldozer plutôt qu'à son surnom "El Rifle". Il passait la plus grande partie de sa carrière en Espagne et arrivait au RC Deportivo La Coruña en 2000 après avoir remporté le titre de champion dans son Uruguay native. Pandiani était le meilleur en Coupes puisqu'il remportait la Coupe d'Espagne avec trois clubs différents et terminait meilleur buteur (11 réalisations) de la Coupe UEFA 2007/08 avec le RCD Espanyol, finaliste. Il n'a été sélectionné que quatre fois cependant.

  • Naybet

    Défenseur imposant, Naybet était l'une des principales raisons du succès du RC Deportivo La Coruña au passage aux années 2000. Lors de ses huit saisons au club, le Deportivo a remporté la Coupe d'Espagne, a terminé deuxième de la Liga à deux reprises et, en 2000, a été couronné champion d'Espagne pour la première fois de son histoire longue de 96 ans. Vainqueur de coupe avec le Sporting Clube de Portugal en 1995, Naybet a disputé près de 300 matches avec le Depor avant de mettre fin à sa carrière au Tottenham Hotspur FC.

  • Okocha

    Prodigieux et talentueux meneur de jeu, Okocha était "tellement bon qu'ils l'ont nommé deux fois", selon un chant populaire dans les travées du stade du Bolton Wanderers FC. Il se forgeait sa réputation à l'Eintracht Frankfurt et a ébahi les foules en Turquie, France, Angleterre et Qatar, sans jamais passer dans un grand club. Au niveau international, Okocha a aidé le Nigeria à remporter la Coupe d'Afrique des Nations 1994 et la médaille d'or olympique à Atlanta.

Que s'est-il passé ensuite ?

• Le RC Deportivo La Coruña tenait en échec l'AC Milan 1-1 pour lui prendre sa place en quarts de finale où les Espagnols s'inclinaient 3-2 sur l'ensemble des deux matches face au Leeds United AFC après avoir perdu l'aller 3-0.

• Le Depor terminait deuxième de Liga derrière le Real Madrid CF, comme la saison suivante. Mais après deux troisièmes places de suite, il plongeait et était relégué en 2010/11.

• Le Paris Saint-Germain FC ne prenait que huit points lors de ses six dernières journées de Ligue 1 et terminait neuvième, derrière des équipes comme le CS Sedan-Ardennes, l'ES Troyes AC et le SC Bastia.

• Trois semaines après son triplé contre le PSG, Walter Pandiani faisait ses débuts internationaux dans une défaite 1-0 contre le Paraguay. Il n'allait représenter l'Uruguay que quatre fois, sans jamais marquer.

• Le Deportivo réalisait un nouveau come-back trois ans plus tard : après une défaite 4-1 contre le Milan en quart de finale aller, les Espagnols gagnaient 4-0 à domicile, avec un but de Pandiani en début de match.

Venez en parler

  • © 1998-2014 UEFA. Tous droits réservés.
  • Les désignations CHAMPIONS LEAGUE et UEFA CHAMPIONS LEAGUE, le logo et le trophée de l’UEFA Champions League ainsi que les logos de la finale de l’UEFA Champions League sont protégés en tant que marques et/ou droits d’auteur de l’UEFA. Toute utilisation de ces marques déposées à des fins commerciales est interdite. L’utilisation de la plate-forme UEFA.com implique que vous acceptez les Conditions générales et les Dispositions en matière de vie privée.