La Juventus éliminée par MU

Delle Alpi, Turin – 21/04/1999 – Demi-finales
Juventus
Juventus
Inzaghi 6, 11
2 - 3
Man. United
  • Keane 24
  • Yorke 34
  • Cole 83
Man. United
Retour d'enfer

"Incroyable, tout simplement incroyable. Gagner le match comme ça, c'est phénoménal." Andrew Cole

1998/99

• Le Manchester United FC a marqué un record de 20 buts dans la phase de groupes, dont 6 lors de deux nuls 3-3 contre le FC Barcelona. Il s'est qualifié avec seulement deux victoires.

• La Juventus, le Galatasaray AŞ et le Rosenborg BK ont terminé à égalité de points dans le Groupe B (8). Les Turcs et les Norvégiens étaient battus par la Juventus aux confrontations directes. La Vieille Dame se hissait au tour suivant après une seule victoire dans son groupe.

• Andriy Shevchenko (FC Dynamo Kyiv) et Dwight Yorke (Manchester United FC) ont terminé meilleurs buteurs avec huit buts. Pour le dernier, c'était la première saison en UEFA Champions League.

En analysant cette rencontre a posteriori, le Manchester United FC avait un avantage de poids sur la Juventus. Son nom : Roy Keane.

Le milieu de terrain de la République d'Irlande a tellement pesé à Turin que les Red Devils ont semblé jouer à douze : il y avait un Keane pour soutenir leurs attaques, et un autre Keane pour contrecarrer les attaques de la Juve. Il a été immense.

Qualifiés de "gosses" quelques saisons plus tôt seulement, les jeunes joueurs formés à MU s'étaient mués en prétendants sérieux au titre européen. Mais ils commettaient une erreur de jeunesse en encaissant deux buts en ce début de match retour, après avoir tenu la Vieille Dame en échec à l'aller (1-1).

Leur bourreau du soir : l'extraordinaire Filippo Inzaghi, qui ouvrait le score à bout portant sur un centre de Zinédine Zidane après s'être défait de Gary Neville (6e). L'international italien doublait rapidement la mise, d'un tir lobé dans un angle fermé qui battait Peter Schmeichel après une déviation de Jaap Stam.

D'un coup, Manchester United se retrouvait à devoir marquer deux buts ; mais heureusement pour les Anglais, Keane n'était pas du genre à baisser les bras. En plus de presser et de harceler les Turinois pendant tout le match, le tenace n°16 était saisi d'un éclair de génie, en battant Angelo Peruzzi de la tête sur un centre de David Beckham (24e).

Et ensuite, juste avant la demi-heure de jeu, Keane recevait un avertissement qui le privait de la finale. Loin de lui couper les jambes, ce carton ne faisait qu'ajouter à sa formidable énergie. Son équipe égalisait quelques instants plus tard, d'une tête de Dwight Yorke sur un centre d'Andrew Cole.

Yorke frappait les montants avant le repos, mais la Juve ne s'en laissait pas conter et reprenait l'avantage après la pause. Inzaghi faisait une nouvelle fois trembler les filets, mais l'homme que Sir Alex Ferguson qualifiait de "né hors-jeu" était en position illicite.

Man United se remettait dans le bon sens, mais butait à nouveau sur le poteau, cette fois par Denis Irwin. Peu importait : sept minutes plus tard, Yorke valsait entre les défenseurs adverses pour servir Cole, qu'il voyait glisser le ballon au fond des filets tandis que Peruzzi le percutait.

Les supporteurs mancuniens qui avaient fait le déplacement en nombre célébraient ce but avec ferveur : leur équipe atteignait sa première finale de Coupe d'Europe en 31 ans, qui plus est en battant la Juventus à Turin. Que demander de mieux ? Une magnifique finale, bien sûr, mais sans Roy Keane...

Stars

  • Inzaghi

    Buteur de la Nazionale pendant deux décennies, véritable renard des surfaces, Inzaghi a été comme une ombre pour les défenseurs. Il remporte le Scudetto en 1998 avant que la Juventus ne le cède à l'AC Milan. Avec son nouveau club, il gagne l'UEFA Champions League contre ses anciens coéquipiers en 2003. Il s'adjuge deux autres titres de Serie A mais se préserve pour la scène européenne où il inscrit deux buts contre le Liverpool FC en finale 2007.

  • Cole

    Ni très rapide, ni très physique, Andy Cole était cependant doté d'une immense qualité : la capacité d'être toujours au bon endroit au bon moment. Après un passage réussi au Newcastle United FC, il rejoignait le Manchester United FC pour un montant record en Grande-Bretagne. Cole remportait cinq titres en Premier League, deux FA Cups et l'UEFA Champions League 1999 sous la houlette d'Alex Ferguson. Il a été associé en attaque à Dwight Yorke et Teddy Sheringham.

  • Keane

    Bouillant, intense et doté d'un jeu plutôt musclé, Keane a symbolisé le terme de milieu de terrain axial. Successeur d'Eric Cantona au poste de capitaine du Manchester United FC, Keane a remporté sept titres de Premier Leagues et quatre FA Cups à Old Trafford. Il a manqué la finale 1999 de l'UEFA Champions League, suspendu lors d'une prestation extraordinaire face à la Juventus en demi-finale. Après avoir remporté le championnat écossais avec le Celtic FC, l'ancien international de la République d'Irlande s'est tourné vers le poste d'entraîneur.

Que s'est-il passé ensuite ?

• Le Manchester United FC était couronné champion d'Europe pour la deuxième fois après une victoire formidable sur le FC Bayern München. Teddy Sheringham et Ole Gunnar Solskjær marquaient en toute fin de rencontre pour obtenir une victoire 2-1.

• Ce triomphe venait conclure un triplé mémorable pour les Red Devils qui avaient remporté leur sixième titre de Premier League en huit saisons et gagné la FA Cup après un succès sur le Newcastle United FC en finale à Wembley.

• La Juventus terminait sixième de Serie A, 16 points derrière l'AC Milan, champion. Marcello Lippi était remplacé par Carlo Ancelotti cet été là mais retournait à la tête du club en 2001 après deux deuxièmes places.

• Lors de son second passage, la Juve de Lippi s'inclinait deux fois face à MU en deuxième phase de groupes de l'UEFA Champions League 2002/03 mais atteignait la finale à Old Trafford, où elle s'inclinait aux tirs au but contre Milan.

• Sir Alex Ferguson a passé 25 ans sur le banc de MU et a assisté à trois autres finale d'UEFA Champions League mais n'en a remporté qu'une, en 2008. Le FC Barcelona a battu les Anglais en 2009 et 2011.

Venez en parler

  • © 1998-2014 UEFA. Tous droits réservés.
  • Les désignations CHAMPIONS LEAGUE et UEFA CHAMPIONS LEAGUE, le logo et le trophée de l’UEFA Champions League ainsi que les logos de la finale de l’UEFA Champions League sont protégés en tant que marques et/ou droits d’auteur de l’UEFA. Toute utilisation de ces marques déposées à des fins commerciales est interdite. L’utilisation de la plate-forme UEFA.com implique que vous acceptez les Conditions générales et les Dispositions en matière de vie privée.