Il pleut des buts sur le Rocher

Stade Louis II, Monaco – 05/11/2003 – Phase de groupes
Monaco
Monaco
Rothen 2 Giuly 11 Pršo 26, 30, 45+2, 49 Plašil 47 Cissé 67
8 - 3
Deportivo
  • Tristán 39, 52
  • Scaloni 45
Deportivo
Occasions à la pelle

"Ce quatrième but a été la cerise sur le gâteau ; bon anniversaire Dado." Dado Pršo

2003/04

• Le FC Bayern München battait le RSC Anderlecht 1-0 lors de la dernière journée pour se qualifier aux dépens du vaincu du jour. Il s'agissait de la première d'une série de 12 défaites successives en UEFA Champions League, un record, pour les Belges.

• L'AEK Athens FC terminait sa troisième campagne toujours à la recherche d'une première victoire en phase de groupe. C'est seulement au 22e essai, contre le LOSC Lille Métropole en 2006/07, que les Grecs trouvaient finalement la victoire.

• Pour la première fois, la seconde phase de groupes était remplacée par une phase à élimination directe, comme c'est encore le cas aujourd'hui. Par conséquent, l'équipe victorieuse jouait seulement 13 matches au lieu de 17 précédemment.

Si Dado Pršo avait dit qu'il aimerait marquer quatre buts pour son 29e anniversaire, on lui aurait probablement ri au nez.

C'est pourtant ce qu'il a fait face au RC Deportivo La Coruña lors d'"une soirée de folie" comme le titrait le journal "L'Équipe" au lendemain du match. Les deux équipes venaient de battre le record de buts marqués en un match ainsi qu'en une double confrontation.

Probablement aucun des 15 882 spectateurs du stade Louis II ne s'attendait à un tel spectacle. Quinze jours auparavant, seul un but signé Diego Tristán avait séparé les deux équipes en Espagne. Dès la 2e minute, Jérôme Rothen remettait les pendules à l'heure.

Les vannes étaient dès lors ouvertes : Les Espagnols prenaient l'eau, submergés par les vagues d'attaques successives de Monaco, pourtant privé de Fernando Morientes. La Corogne resserrait les lignes, mais le mal était fait : Pršo par deux fois et Ludovic Giuly avaient déjà porté le score à 4-0. Avant la mi-temps, Tristán et Lionel Scaloni parvenaient même à réduire l'écart à "seulement deux buts", avant que Pršo, encore lui, ne réalise son coup du chapeau.

Dès la reprise, les Monégasques repartaient pied au plancher : Jaroslav Plašil marquait le 6e but français et Pršo le septième, son quatrième de la soirée, devenant le troisième joueur de la compétition à réussi cette performance. Tristán tentait de sonner la révolte des Ibères en marquant à nouveau, mais Monaco avait le dernier mot, grâce à Édouard Cissé.

Stars

  • Pršo

    Très à l'aise dans les airs et dans le combat, Dado Pršo s'est révélé sur le tard, après avoir quitté l'ancienne Yougoslavie, instable politiquement, pour l'AS Monaco. Il a remporté la Ligue 1 en 2000 et le championnat d'Écosse avec le Rangers FC en 2005. Il a marqué un quadruplé en 23 minutes pour Monaco en UEFA Champions League lors de la victoire 8-3 contre le RC Deportivo La Coruña en 2003.

  • Evra

    Patrice Evra quitte le centre de formation du PSG pour débuter sa carrière en Italie, dans le club du Marsala Calcio, en tant qu'ailier. C'est pourtant à l'arrière gauche qu'il se fait un nom. Il participe au beau parcours de l'AS Monaco FC, qui se hisse en finale de l'UEFA Champions League 2004. En 2006, il rejoint le Manchester United avec qui il dispute deux autres finales et l'emporte en 2008.

  • Tristán

    Au top de sa forme, Diego Tristán était l'un des tout meilleurs attaquants d'Europe, aussi à l'aise avec que sans la balle, au sol ou dans les airs. Originaire de la région de Séville, il est surtout connu pour les six années passées au RC Deportivo La Coruña, entre 2000 et 2006, au cours desquelles il inscrit plus de 100 buts, remporte la Copa del Rey en 2002 et terminant vice-champion de Liga à deux reprises.

Que s'est-il passé ensuite ?

• Les deux clubs se qualifiaient dans le Groupe C. Premier du groupe, Monaco éliminait les PFC Lokomotiv Moskva, Real Madrid CF et Chelsea FC pour atteindre la finale à Gelsenkirchen. Le FC Porto s'emparait toutefois du titre 3-0.

• Porto avait justement éliminé le RC Deportivo La Coruña dans le dernier carré. Au tour précédent, les Espagnols avaient de nouveau livré une confrontation d'anthologie en battant l'AC Milan 4-0 malgré une défaite 4-1 à l'aller.

• Il faudra attendre presque quatre ans avant de revoir une équipe marquer huit buts en UEFA Champions League. Le Liverpool FC faisait exploser le Beşiktaş JK 8-0 (2-0 à la mi-temps).

• Douze mois plus tard, Ruud van Nistelrooy devenait le quatrième joueur à inscrire un quadruplé dans la compétition. Le Manchester United FC se débarrassait alors de l'AC Sparta Praha 4-1 à Old Trafford.

• Le Deportivo terminait en troisième position en Liga et réussissait à se qualifier pour l'UEFA Champions League pour la 5e saison de suite. On ne l'a pas encore revu depuis.

Venez en parler

  • © 1998-2014 UEFA. Tous droits réservés.
  • Les désignations CHAMPIONS LEAGUE et UEFA CHAMPIONS LEAGUE, le logo et le trophée de l’UEFA Champions League ainsi que les logos de la finale de l’UEFA Champions League sont protégés en tant que marques et/ou droits d’auteur de l’UEFA. Toute utilisation de ces marques déposées à des fins commerciales est interdite. L’utilisation de la plate-forme UEFA.com implique que vous acceptez les Conditions générales et les Dispositions en matière de vie privée.