Madrid vainqueur au Camp Nou

Camp Nou, Barcelone – 23/04/2002 – Demi-finales
Barcelona
Barcelona
0 - 2
Real Madrid
  • Zidane 55
  • McManaman 90+2
Real Madrid
Palpitations

À la recherche d'une première victoire au Camp Nou en 19 ans, le Real n'était pas favori en ce 23 avril 2002... et pourtant...

2001/02

• Le Real Madrid CF inscrivait 35 buts pendant la campagne, égalant son propre record pour une équipe victorieuse établi en 1999/2000. Les buts étaient inscrits par 14 joueurs, Raúl González en marquant six.

• Le Real Madrid, Barcelone et le Bayer 04 Leverkusen comblaient tous un retard d'un but après leur match aller pour franchir les quarts de finale, Madrid et Leverkusen inscrivant le but de la qualification dans les six dernières minutes.

• Le FC Bayern München égalait le record d'invincibilité de 19 rencontres en UEFA Champions League de l'AFC Ajax avant que le Real Madrid ne mette un terme à la série des tenants du titre lors du quart de finale retour au Santiago Bernabéu.

• Feyenoord devenait la deuxième équipe en trois ans à remporter la Coupe UEFA après avoir terminé troisième de la première phase de groupes. Les Néerlandais battaient le Borussia Dortmund, autre équipe reversée de l'UEFA Champions League.

Tous les ingrédients semblaient réunis ce 23 avril 2002 au Camp Nou pour que le FC Barcelone terrasse le Real Madrid FC et s’ouvre le chemin de la finale de l’UEFA Champions League. C’était sans compter le réalisme des Merengue, qui laissaient passer l’orage avant de prendre un avantage de 2-0 dont leurs adversaires n’allaient jamais se relever.

Dans une compétition historiquement dominée par Madrid, c’est pourtant Barcelone qui apparaissait légèrement favori avec deux titres de champion d’Espagne en trois saisons. Sans compter que dans leur antre du Camp Nou, les Catalans restaient sur 19 saisons sans défaite face à leur grand rival. Mais à l’issue d’une rencontre qui aurait pu basculer en leur faveur, c’est Zinédine Zidane et Steve McManaman qui mettaient le Real à l’abri en marquant chacun en deuxième période.

Avant d’en arriver là, Madrid avait dû à maintes reprises repousser les assauts blaugrana menés par Patrick Kluivert, Marc Overmars et Javier Saviola. Les locaux étaient même tout proches d’ouvrir la marque sur un corner de Fabio Rochemback repris de la tête sur la barre transversale par Luis Henrique.

À la reprise, Barcelone continuait son festival avec une frappe d’Overmars juste à côté. Mais Madrid, privé de Luis Figo, retrouvait tout d’un coup sa superbe pour punir l’insolence catalane. Après une course de Raúl González, Zidane se débarrassait enfin de Philip Cocu pour tromper le gardien Roberto Bonano, trop avancé.

Une cruelle leçon de réalisme, surtout quand Luis Enrique manquait à nouveau la cible quelques minutes plus tard. C’était ensuite au tour de Guti de vendanger une belle occasion. Mais son remplaçant McManaman scellait la victoire merengue au match aller en concluant sans trembler un bon travail de Raúl et Flavio Conceição. Ce déficit de deux buts allait se révéler insurmontable pour Barcelone au deuxième acte, malgré le retour de Rivaldo.

 

Stars

  • Guti

    Grand, blond et instantanément reconnaissable, Guti a débuté comme attaquant avant de se forger une belle réputation en tant que meneur de jeu gaucher. Il a réussi à compenser son manque de mobilité par une bonne vision du jeu et son instinct de passeur. Outre ses 16 mois passés au Beşiktaş JK, l'international a passé l'intégralité de sa carrière au Real Madrid CF, souvent comme remplaçant de choc. Il a remporté cinq titres de Liga et trois titres en UEFA Champions League.

  • Makelele

    Ce joueur a réussi à tellement bien redéfinir le rôle de milieu défensif qu'en Angleterre, lors de son passage au Chelsea FC, ce poste est tout simplement devenu le "poste Makélélé". L'international français né à Kinshasa a connu le succès partout où il est passé. Sélectionné 71 fois, il a été couronné champion en France, Espagne et Angleterre et a aidé le Real Madrid CF à remporter l'UEFA Champions League 2001/02. Il est aujourd'hui entraîneur.

Que s'est-il passé ensuite ?

• Le Real Madrid CF battait le Bayer 04 Leverkusen 2-1 en finale grâce à un magnifique but de Zinédine Zidane à Glasgow alors que l'ouverture du score de Raúl González avait été annulée.

• Madrid empochait un seul point lors de ses trois dernières journées de Liga et terminait troisième du championnat, derrière le RC Deportivo La Coruña et le Valencia CF, champion.

• Le FC Barcelona terminait deux points derrière, à la quatrième place, et Carles Rexach était remercié. La saison suivante, sous la direction de Louis van Gaal, les Catalans terminaient sixième.

• Comme deux saisons auparavant, Madrid échouait en demi-finale avec une défaite 4-3 sur l'ensemble des deux matches contre la Juventus. Les Merengues ne sont jamais allés plus loin depuis.

• Vicente del Bosque, qui quittait le Real après le titre de champion en 2002/03, devenait le premier coach à remporter l'UEFA Champions League, l'EURO et la Coupe du Monde de la FIFA.

Venez en parler

  • © 1998-2014 UEFA. Tous droits réservés.
  • Les désignations CHAMPIONS LEAGUE et UEFA CHAMPIONS LEAGUE, le logo et le trophée de l’UEFA Champions League ainsi que les logos de la finale de l’UEFA Champions League sont protégés en tant que marques et/ou droits d’auteur de l’UEFA. Toute utilisation de ces marques déposées à des fins commerciales est interdite. L’utilisation de la plate-forme UEFA.com implique que vous acceptez les Conditions générales et les Dispositions en matière de vie privée.